Ga naar de inhoud



La parole aux clients

""

Notre centre de télésurveillance ne peut pas toujours appeler la police ?

Imaginez que votre alarme se déclenche et que votre sirène se mette à hurler. Un excellent moyen d’effrayer les cambrioleurs ! Si, à ce moment, vous êtes connecté à notre centre de télésurveillance, celui-ci reçoit automatiquement un signal d’alarme et nos opérateurs formés passent immédiatement à l’action en avertissant toutes les personnes figurant sur votre liste de personnes à contacter : vous-même, votre famille, les voisins…

Mais que se passe-t-il si le centre de télésurveillance ne parvient à joindre personne de votre liste ? Peut-il simplement avertir la police ? Hélas, pas sans vérification ! Prenez donc vos précautions.

Une fausse alerte ? Vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 150 euros !
Contrairement à ce que pensent la plupart des gens, depuis l’adaptation de la législation du 25 juillet 2007 notre centre de télésurveillance Connex Center ne peut plus appeler directement la police en cas d’alerte. La police évite ainsi de faire intervenir ses services à tout bout de champ pour de « fausses » alertes d’intrusion : causées par le vent, des animaux, ou un système d’alarme qui n’a malencontreusement pas été désactivé… On peut le comprendre, car dans 90% des cas, il s’agit de «fausses» alertes. C’est pourquoi une vérification de l’alerte d’intrusion est d’abord nécessaire. Si vous prévenez la police sans vérification, vous risquez même une amende pouvant aller jusqu’à 150 euros. Seuls les voisins ou les passants qui réagissent à votre signal d’alarme ne reçoivent pas d’amende, mais leur appel n’est traité qu’avec une priorité faible.

Veillez à ce que votre alarme soit vérifiée valablement
Tout comme vous, notre centre de télésurveillance ne peut appeler la police que pour une alerte vérifiée : il doit effectivement s’agir d’une (tentative d’)intrusion. Mais comment vérifier une alerte ?

Les formes légalement correctes de la vérification d’alerte sont :
1. vérification sur place par le résident ou par les personnes qu’il désigne ;
2. vérification via les images de vidéosurveillance (à distance) ;
3. vérification technique par le centre de télésurveillance : via 2 ou plusieurs signaux          
    d’alerte, provenant de différents points de détection (double détection)

Avec une double détection, vous avez la tranquillité assurée
Notre conseil ? Choisissez l’option 2 ou 3, afin de ne devoir exposer personne – ni vous-même ni quelqu’un de votre liste de contact – à un danger potentiel. Mais dans ce cas, votre installation d’alarme doit répondre à plusieurs critères. Il est crucial que votre système d’alarme soit conçu de manière à permettre une bonne vérification à distance, afin que vous ou le centre de télésurveillance puissiez évaluer rapidement et efficacement s’il s’agit ou non d’une intrusion illicite. Les bons détecteurs doivent être placés au bon endroit (éventuellement combinés à un système de vidéosurveillance). Car plus votre système d’alarme fournit rapidement et correctement les bonnes informations, plus vous ou le centre de télésurveillance pourrez avertir la police rapidement.

Exemple de bonne vérification d’alarme :
  • contact magnétique sur porte et/ou fenêtre combiné à un détecteur de mouvement
  • 2 détecteurs d’intrusion dans la même pièce
  • détecteur d’intrusion + vidéosurveillance

Attention : les services de police ne peuvent pas accéder simplement à votre bâtiment ou terrain. Après une alerte vérifiée, le centre de télésurveillance peut appeler les services de police afin qu’ils se rendent immédiatement sur place pour voir ce qu’il se passe. Mais sans la présence du résident ou d’une personne pouvant octroyer l’accès, la police n’est pas autorisée à faire le tour de l’immeuble ou à y pénétrer. Dans ce cas, la police peut uniquement observer à distance s’il se passe quelque chose. Pour un fonctionnement optimal des services d’ordre, il est donc très important que quelqu’un soit toujours présent pour permettre à la police d’accéder à l’immeuble.

Connectez votre système d’alarme à un réseau IP au lieu d’une ligne téléphonique fixe
Dans la newsletter précédente , nous vous indiquions que vous pouvez rencontrer des problèmes si votre système d’alarme est relié au centre de télésurveillance via une ligne téléphonique fixe. En effet, en raison de la numérisation des lignes téléphoniques fixes par les fournisseurs télécom (pour la télévision numérique et le trafic de données), les communications vers le centre de télésurveillance sont parfois perturbées. Avec tous les risques et problèmes que cela peut impliquer.

Évitez ce problème en connectant votre système d’alarme à un réseau IP au lieu d’une ligne téléphonique analogique. Ce petit investissement sera vite rentabilisé grâce aux économies de votre ligne téléphonique fixe. En outre, vous gagnerez en sécurité et serez plus tranquille. Car en cas de panne de réseau liée à des problèmes de tension ou techniques, votre alarme passera sur le GPRS.

Des questions ou un conseil ?
Appelez le 050 45 40 10 ou envoyez un courriel à adk@aesecurity.be